Ces 3 dernières minutes, 18 personnes sur WindMig dont 1 inscrit.
Record 2015-2016: 275 connectés le 20-01-2016 à 12h57

¡Bienvenidos a WindMig!

Si eres un apasionado de la caza y de la observación de los pájaros que emigran en tu región, estás en buen sitio. WindMig es una web que te permite seguir la migración de los pájaros en Europa de manera tan simple como detallada.

Si deseas solamente consultar el sitio, elige al pájaro que te interesa ypasea por calendario para observar los distintos movimientos.

Muévete por los mapas, un cuadro de observaciones se actualizaautomáticamente. Desliza  tu ratón sobre el cuadro para imaginar lasobservaciones sobre el mapa. El color de marcadores cambia con la intensidadde movimiento observado. Sobrevuela el mapa con tu ratón para tener másinformación.

¿Quieres contribuir a WindMig y añadir tus propias observaciones? Crea una cuenta, elige sobre el mapa los lugares donde realizas tusobservaciones e indica a los pájaros que ves.

WindMig te permite también consultar en tiempo muy detallado todas las zonaseuropeas de tu elección. Elige los puntos que deseas seguir.

Puedes también crear alertas para estos puntos según los criterios de tuelección, sentido y fuerza del viento, temperatura, etc. Recibes un correoelectrónico diario cuando se comprueban tus criterios.

Un foro está a tu disposición para intercambiar sobre la caza, la migracióny el tiempo.

¡Buenas observaciones y buen tiempo!

Si tiene la menor preocupación con WindMig, no duden en enviar un correoelectrónico al webmaster del sitio a el siguiente correoelectrónico: detoldim@gmail.com.

Inscrivez-vous sur WindMig pour personnaliser votre météo, créer des alertes météo, ajouter des observations et échanger avec les autres utilisateurs : apriete aquí
Pour créer une icone WindMig sur votre smartphone comme pour une application, cliquez ici

Analyses météo et migration de windmig

Vous souhaitez publier sur ce site vos propres analyses sur la météo et la migration ? Prenez contact avec le webmaster detoldim@gmail.com.

19-01-2019

Avec cette fin de saison morose tant d’un point de vue du gibier que de la météo, j’avoue avoir un peu décroché... mais les conditions météo qui s’organisent doucement au dessus de nos têtes méritent un petit réveil avant le long « hivernage de l’été ». Remarquez aujourd’hui, plus vraiment besoin d’annoncer un éventuel froid à venir. Avec internet, Facebook, les dizaines de sites météo disponibles sur le net dont WindMig évidemment, vous faites le boulot vous-même. Ce n’était pas le cas il y a 5 ans mais les choses ont vraiment changé de ce côté là. Le plus important est de vous mettre à disposition une information de qualité ce que j’essaye de faire depuis longtemps maintenant. Il y en a toujours qui ralent ou qui crient au complot (c’est la mode) quand les modèles (que je ne maîtrise pas...) annoncent 10 jours à l’avance du froid qui disparaît ensuite mais années après années, la grande majorité comprend comment cela fonctionne.

Bref, revenons aux conditions météo qui s’installent : 1) le froid arrive (ou est déjà là par endroit) 2) il devrait durer. Nous sommes en fin de saison et un simple coup de froid ne devrait pas avoir un impact majeur. En revanche, un froid qui s’installe avec des zones qui ne dégèlent pas le jour change la donne. C’est l’espoir qui est en train de naître pour les jours qui viennent. Il est probable que la neige s’invite également au menu mais personne ne peut encore dire à quel moment car cela dépendra du positionnement de la limite du gel qui peut facilement bouger de 100km dans le bon ou le mauvais sens. Il devrait pleuvoir la semaine prochaine donc le risque de neige existe sérieusement mais il faudra suivre la situation au jour le jour. La neige sera un facteur clé de mouvement dans une telle période.

En conclusion, l’excitation revient pour transformer cette fin de saison en feu d’artifice. Pour les oies de février, on verra plus tard.
analyse lue 2365 fois

Mercredi 23/01/2019 à 06H

Dire quelque chose à propos de cette analyse:


Pour commenter cette analyse, créez un compte sur WindMig et/ou connectez-vous.
10-12-2018
analyse lue 5924 fois
Les vents vont enfin changer de sens pendant quelques jours sur la moitié de nord de la France avec une petite baisse des températures. L'évolution va démarrer ce soir, s'accentuer mardi et s'installer mercredi. Les vents seront sans doute faibles dans les terres mais devraient mieux se tenir sur les côtes. Ces conditions vont durer jusqu'au week-end prochain. L'état de nos marais s'est amélioré et la lune grossit gentiment. A mi-décembre, ce sera sans doute l'occasion de voir les derniers oiseaux dans leur migration "naturelle". Ensuite, il faudra attendre un coup de froid un peu plus sérieux pour en revoir en quantité.
05-12-2018
analyse lue 1491 fois
Les conditions météorologiques actuelles vont se prolonger jusqu’au week-end. Les dépressions atlantiques vont se succéder dans une ambiance douce et continuer à mouiller nos territoires. On est encore loin de la normale mais il y a du mieux de ce côté là. Après le week-end, cette météo pourrait être remplacée par un temps plus sec et de nouveau plus frais.
27-11-2018
analyse lue 1920 fois
La période faste de la semaine dernière est terminée depuis ce week-end. J'espère que vous avez pu en profiter d'une façon ou d'une autre. Le programme de la semaine est bien différent avec des dépressions atlantiques qui vont se suivre et apporter pluie et vent de sud-ouest jusqu'au week-end au moins. Certains cumuls pourraient être intéressants par endroit et mouiller enfin nos marais avant l'arrivée des prochaines vagues d'oiseaux et pourquoi pas du froid.
15-11-2018
analyse lue 3271 fois
Tout le monde étant devenu un peu prévisionniste avec la multitude d’infos météo disponible, je n’apprends donc à personne que des conditions météo intéressantes sont progressivement en train de s’installer avec le gonflement du fameux anticyclone « Moscou-Paris ».

Les vents seront donc durablement orientés d’abord au SE à partir de vendredi, puis au NE. La France étant loin du centre de l’anticyclone, ces vents devraient être soutenus. Les premières nuits, il y aura bien entendu un fort risque de brouillard en attendant que les sols et l’atmosphère s’assèchent. En parallèle, la lune remonte également de son côté et sera pleine en fin de semaine prochaine. Ajoutez à cela le fait qu’à part quelques chanceux, notamment près des côtes, les dernières semaines furent plutôt maigres et vous obtenez un cocktail savoureux pour les prochains jours. Un petit bémol sur le froid qui n’a rien d’extraordinaire pour la période. Il y aura certes des gelées intérieures mais vous pourrez encore garder vos patins dans leurs boîtes et les meilleures zones en Hollande et au nord de l’Allemagne seront à ce stade préservées.

Alors bien sûr, la particularité de cette année est que les modèles ont généralement bien prévu les conditions anticycloniques et le vent d’est comparé à l’année dernière où les espoirs étaient vite douchés MAIS que ces conditions n’ont généralement rien déclenché de sérieux. Les frémissements actuels en mouvement d’oies, de limicoles et de passereaux sont néanmoins là pour nous tenir en haleine.

Alors, vendredi, samedi, dimanche, lundi ou rien ? Chacun se fera sa propre religion et en bons gaulois, n’est-il pas vrai que ce que nous aimons par-dessus tout, c’est nous écharper à ce sujet ? Personnellement, je crains les brouillards des premières nuits alors je mets plutôt une pièce sur dimanche. Mais dimanche et surtout lundi, les vents pourraient être quasiment trop forts en Manche. En tout cas, ce sont de belles cartes qui font clairement rêver…
11-11-2018
analyse lue 1703 fois
La semaine qui démarre va ressembler à ces derniers jours. Des dépressions atlantiques qui tentent de passer sur l’Europe mais qui sont plus ou moins gênées par un gros anticyclone étiré entre l’Europe de l’Est et du Sud. Les vents seront orientés au S ou SO et humides (cf. Carte mardi 6h). En milieu de semaine, cet anticyclone devrait gonfler, se centrer sur l’Allemagne et limiter le passage de ces dépressions.

Certains modèles commencent à entrevoir une chute des températures pour le week-end prochain. C’est à suivre mais encore beaucoup trop tôt pour y croire sérieusement.
04-11-2018
analyse lue 2352 fois
Je me suis un peu éloigné des terrains de chasse de mes ancêtres cette semaine mais j'ai l'impression que je n'ai pas loupé grand chose... Côté météo, nous avons toujours une jolie dépression posée à l'ouest de la Bretagne qui nous place des retours d'est (cf. carte de lundi 6h). Ces vents devraient tenir jusqu'en début de journée de mardi. Ensuite, la dépression va remonter et positionner des flux de saison de S à SO accompagnés de quelques averses qui ne seront toujours pas suffisantes pour remplir les marais intérieurs du nord de la France. En Scandinavie et dans le nord de l'Europe, le froid a nettement reculé par rapport au week-end dernier. Bref, si les retours d'est ne donnent rien, il faudra patienter pour revoir du canard. Sur le front des autres oiseaux, les bécassines passent en nombre, certains ont déjà eu de belles journées à bécasse, les ramiers descendent... la migration se fait doucement mais régulièrement.
24-10-2018
analyse lue 4519 fois
Dans la grande mesure qu'on leur connaît, nos médias nous annoncent un froid "d'origine polaire" pour ce week-end ! C'est vrai que le froid vient rarement du Sahara... Plus sérieusement, la météo devrait effectivement devenir plus raisonnable à partir de samedi avec ENFIN, un affaiblissement de l'anticyclone centré sur l'Europe qui bloque tout depuis de longs mois et notamment les pluies atlantiques. Un flux de NO virant rapidement N devrait donc s'installer en début de week-end associé à un "rafraîchissement" bienvenu (cf. carte samedi 6h). Ensuite, dimanche l'anticyclone devrait faire de la résistance et regonfler temporairement pour placer de nouveau des flux NE sur le nord de l'Europe et jusqu'au Pays Basque. Cela rendra probablement vu d'aujourd'hui, la nuit de dimanche la plus intéressante pour les becs plats.

Ensuite, et c'est sans doute ce qui me réjouit le plus pour la suite de la saison, nous devrions rentrer dans un cycle plus classique de dépressions atlantiques qui devraient apporter un peu d'eau sur tout le territoire. Sans cela, impossible d'imaginer le moindre stationnement de canards ou de bécasses pour les mois à venir.
16-10-2018
analyse lue 3080 fois
Cette météo est toujours aussi dingue avec des trombes dans l’Aude et malheureusement des morts, des températures insupportables au nord et une sécheresse durable dans de nombreux secteurs.

Néanmoins, à partir de mercredi soir, un flux de NE va s’installer jusqu’au week-end de l’Espagne à la Belgique au départ, puis jeudi jusqu’au Pays-Bas. En octobre et avec la lune qui monte, les températures élevées ne devraient pas empêcher de bouger nos amis ailés. L’enjeu sera de choisir le jour où le risque d’une chute du vent et d’une levée du brouillard sera le plus faible. C’est vu de maintenant probablement durant la nuit de jeudi.
15-10-2018
analyse lue 996 fois
J’ai rarement vu les modèles se planter comme ça. Ce week-end, les dépressions et la pluie prévues pour cette semaine ont disparu pour laisser de nouveau la place à un gonflement de l’anticyclone. Bref, l’été indien continue avec son lot de chaleur et de sécheresse et aucun vrai changement de temps n’est encore dans les tuyaux. Laissons tranquillement la lune monter et observons ce que la fin de semaine peut nous réserver.

© WindMig 2018