Ces 3 dernières minutes, 38 personnes sur WindMig dont 9 inscrits.
Record 2015-2016: 275 connectés le 20-01-2016 à 12h57

Bienvenue sur WindMig !

Si vous êtes passionnés par la chasse et l'observation du gibier qui migre dans votre région, vous êtes au bon endroit. WindMig est le site web qui vous permet de suivre la migration des oiseaux en Europe de façon aussi simple que détaillée.

Si vous souhaitez juste consulter le site, choisissez le gibier qui vous intéresse et promenez-vous dans le calendrier pour observer les différents mouvements.

Zoomez et déplacez-vous sur les cartes: un tableau d'observations se met à jour automatiquement. Faites glisser votre souris sur le tableau pour visualiser les observations sur la carte. La couleur des marqueurs change avec l'intensité du mouvement observé. Survolez la carte avec votre souris pour avoir plus d'informations.

Vous voulez contribuer à WindMig et ajouter vos propres observations ? Créez un compte en quelques clics, choisissez sur la carte les lieux où vous réalisez vos observations et signalez les oiseaux que vous voyez.

WindMig vous permet aussi de consulter une météo très détaillée pour toutes les zones européennes de votre choix. C'est vous qui choisissez les points que vous souhaitez suivre.

Vous pouvez aussi créer des alertes pour ces points selon les critères de votre choix : sens et force du vent, température, etc. Vous recevez un mail quotidien quand vos critères sont vérifiés.

Un forum est à votre disposition pour échanger sur la chasse, la migration et la météo.

Bonnes observations et bonne météo !

Si vous avez le moindre souci avec WindMig, n'hésitez pas à envoyer un mail au webmaster du site à l'adresse suivante: detoldim@gmail.com.

Vous appréciez les cartes météo de WindMig ? La meilleure façon de dire merci est d'ajouter vos observations pour rendre le site plus riche. Inscrivez-vous : cliquez ici
Pour créer une icone WindMig sur votre smartphone comme pour une application, cliquez ici

Analyses météo et migration de doudou

Vous souhaitez publier sur ce site vos propres analyses sur la météo et la migration ? Prenez contact avec le webmaster detoldim@gmail.com.

05-01-2018

Leçon 22 : le spt au stade terminal.
Je quitte donc Jean , sans aucun regret, et prends la route pour un petit bled paumé, encore un , afin de retrouver florent, qui lui souffre du syndrome post traumatique dans son 3 ème et ultime stade et dont les symptômes sont :
1/ calvitie totale
2/ schizophrénie
3/ bave au coin des lèvres
4/ l'individu est très contagieux
Florent est lui aussi un individu charmant. Quand on le voit comme ça chez lui avec sa femme et ses enfants ,rien ne peut laisser supposer qu'il se transforme en un individu totalement abject et dérangé une fois libéré de ses obligations de père de famille exemplaire.
Une fois les affaires chargées, nous montons en voiture, florent baisse la vitre, et fait au revoir de la main à son plus jeune enfant tout au long de l'interminable allée séparant la maison de la route, puis nous tournons à gauche en direction du hable d'ault. Il remonte la vitre de sa voiture et me lance un "allons répendre la mort et la désolation " . Florent a bel est bien disparu. Il vient de se transformer en mijdik chavatuer en moins de temps qu'il le faut pour le dire. Docteur Florent et mister chavatuer... glaçant !
Nous arrivons sur place, prêts à en découdre. Pendant que mijdik place quelques appelants sur la mare pour faire semblant qu'on va chasser le canard, je fais le tour du territoire. Ici une petite haie , là une vieille mare de hutte envahie de roseaux... le coin a été habilement aménagé afin d'abriter toutes sortes de vermines telles que des râles d'eau, des rats musqués, des merles , et qui sont la véritable raison de notre venue. Effectivement mijdik n'est pas dupe et il a compris il y a déjà bien longtemps que la somme n'est pas un département propice à la chasse au gibier d’eau, mais qu'avec un peu de volonté et de savoir faire on peut s'amuser un peu en ne gaspillant pas bêtement son energie à essayer de tuer un canard à tout prix mais plutôt en martyrisant des espèces qui ont été créés pour ça...
Alors que la passée du soir se termine, mijdik m'avoue avoir hâte que la nuit se termine au plus vite. Effectivement, sa hutte se trouve être idéalement placée sur un axe à étourneaux ce qui augure une matinée trépidante. Nous nous couchons donc rapidement afin d'êtres frais et dispo pour le début des choses sérieuses au petit matin.
Le jour se lève. Peu de temps après nous sommes entrain de tourner un document amateur dans lequel nous tâchons de faire expier ses péchés à un étourneau mal en point en lui sommant de regarder la caméra, ce qu'il fait bien docilement. Peu de temps apres nous constatons sa mort. Il semble avoir été touché par un coup de zinc étain à bout portant. Nous ne pouvons plus rien pour lui...
À court de munitions nous devons lever le camp la mort dans l'âme. Ce fût une matinée fort instructive.
Avant d'amener son fils chez le dentiste mijdik enlève les quelques morceaux de boyaux d'étourneaux qui ornent ses vêtements et son crâne chauve, puis il redevient florent comme si de rien n'était. Le retour à la normalité sera bien plus délicat pour moi. J'ai peur que ces 3 jours passés en picardie ne me hantent à jamais...

Bon maintenant faisons un peu de prévision de migration pour avoir une chance d'être la figure de proue de windmig en l'absence du patron (qui conserve mon amitié même si il préfère mettre en avant le travail du héron, le robin des bois de la prévision, qui prend les canards des honnêtes chasseurs de la côte pour les redistribuer à d'obscures vallées intérieures dans des départements fictifs dont lui seul à connaissance ...)
Pour samedi : 9,3 étoiles
Pour dimanche : 12,8 étoiles
Pour lundi : 7,04 étoiles.
Mention spéciale pour les secteurs au sud ouest des vallées intérieures allant de la Meuse en passant par le pourtour méditerranéen et la pointe bretonne.

analyse lue 1013 fois
Les analyses de doudou vous donnent des boutons ? Faites-les disparaître pour 6 mois en cliquant ici:

Dimanche 07/01/2018 à 21H

Dire quelque chose à propos de cette analyse:


Pour commenter cette analyse, créez un compte sur WindMig et/ou connectez-vous.
08-12-2017
analyse lue 2480 fois
Leçon 21 : le syndrome post traumatique, phase 2.
Après cette nuit magique en baie de somme, je pars retrouver Jean (il m'a demandé de ne pas citer son vrai nom parcequ'il est persuadé que parcequ’il a un jour fait une apparition furtive à la télévision au cours d'une émission très suivie ,les molières, à une heure de grande écoute , 0h13, les gens savent qui il est , et que du coup il a une réputation à préserver... il est loin du compte le malheureux. Et du coup je fais le choix de ne pas accéder à sa requête. ) dans un petit bled paumé de la somme. Il vient de revenir de Corée où il prétend s'être rendu pour le travail, mais je sais de source sûre qu'il y est allé pour traquer les pilets qu'il a récemment vu par centaines sur une vidéo entrain de manger du pain dans les mains des autochtones ... je fais semblant de croire à son mensonge. Il faut ménager ce pauvre Jean qui présente tous les symptômes du spt au stade 2 et qui sont :
1/ renoncement
2/ tendances suicidaires
3/ bipolarité
4/ calvitie très prononcé
Après avoir attrapé quelques canards et une boîte de cassoulet, Jean s'en va dire au revoir à sa famille, qui, ne semble pas bien comprendre pourquoi il part à la hutte, et on peut même ressentir un peu d'appréhension dans leurs yeux. Ils doivent savoir qu'une nuit en baie d'authie on ne s'en remet pas si facilement que cela ...
Nous voilà donc au parking de la baie d'authie sud , la moins sinistre des deux, où nous attend Pierre Damien le collègue de Jean. On charge les affaires dans une petite triolette dont l'état laisse à désirer (pour être poli) et je me dis que si on arrive au pied de hutte sans avoir perdu une roue on sera plus à un miracle près et du coup peut être qu'on verra un canard. ..
Chemin faisant, Jean s'arrête saluer un couple et leur jeune enfant qui se trouve être le meilleur ami de son fils ...
Nous arrivons sur place. La mare est intégralement couverte de formes . Y'en a partout. L'avantage (y'en a qu'un) c'est que si t'as un appel, t'es occupé quelques heures à vérifier si Y'a pas un canard de posé dans un paquet de formes. Du coup la nuit passe plus vite et t'as moins le temps de te faire chier...
On déblaye un peu tout ça avec Pierre da pendant que Jean pique, puis on rentre dans la hutte. Je suis agréablement surpris d'entendre régulièrement truter un petit mâle de sarcelle. Jean m'explique que là c'est rien, il chante deux fois plus quand il amène sa femelle ... sacré Jean ...
On discute en grignotant des chips. Jean nous explique tout joyeux que le petit garçon à qui il a dit bonjour tout à l'heure va passer sa première nuit à la hutte, et que c'est génial parceque dans quelques années lui et son fils iront à la chasse ensemble , puis il réalise que ces derniers temps c 'est déjà très difficile de tuer un canard alors il imagine dans 10 ou 15 ans. Du coup il se demande si il ne va pas interdire à son fils d'aller à la chasse, pour son bien ...
Alors qu'il va être l'heure de manger, Jean se rend compte qu'il n'y a plus de gaz. Il y avait une fuite depuis un petit moment donc c'est logique. Il nous demande donc si ça se mange froid le cassoulet ...

Il est un peu plus de minuit quand l'impensable se produit : un canard se pose! C'est un souchet à peine en couleur qui a clairement envie d'en finir avec la vie. Posé à 15 mètres. Statique. Jean d'abord un peu incrédule se saisit de son arme et l'occit .

Le brouillard tombe. Le jour se lève ...

Alors qu'on est entrain de dépiquer on entend chanter un chevalier gambette ...

De retour chez jean, sa famille ne peut cacher son soulagement . J'ai l'impression d'être face à une famille qui revoit un soldat parti au front depuis 3 ans. Je me sens un peu de trop et je m' éclipse discrètement. De toute façon il est temps pour moi d'aller rejoindre florent au hable d'ault ...
17-11-2017
analyse lue 4081 fois
Leçon 20 : le syndrome post traumatique. Phase 1.
Cette saison étant plutôt très moyenne, j'ai déjà été contraint à inscrire "ras " sur le cahier de gabion au petit matin déjà plusieurs fois depuis le mois d'août, expérience assez traumatisante, surtout quand on y est pas habitué. J'aurais bien évidemment pu sombrer dans la dépression, mais étant plutôt solide psychologiquement, j'ai préféré me relever et tenté de rebondir. Pour se faire j'ai décidé de reprendre contact avec des amis spécialistes de la bredouille qui chassent dans des secteurs oubliés de la migration depuis des lustres afin d'étudier les mécanismes poussant des hommes normaux en apparence à quitter leurs familles afin de rejoindre leurs lieux de chasse pour faire des bulles .
Me voilà donc en route pour la Picardie, naguère pays du gibier d'eau, aujourd'hui pays des peupliers, des briques rouges, et des voitures tunnées.
J'ai tout d'abord rendez vous en baie de somme avec mon ami david, chasseur émérite, charmant, et présentant tous les symptômes du syndrome post traumatique (spt) dans sa première phase et qui sont: 1/ acharnement maladif jusqu'à l'épuisement total.
2/ déni (le sujet vit à travers le passé et pratique la chasse fiction)
3/calvitie naissante
Nous arrivons donc au parking, moi david , son fils et son chien. Petite brise de sud-est, 1er novembre, 3 jours avant la pleine lune , ciel dégagé. J'ai volontairement choisi une période et des conditions favorables à la migration afin de pouvoir étudier tous les états traversés par mes amis, de l'espoir du début de nuit jusqu'au désespoir au lever du jour. Alors que nous nous apprêtons à nous diriger vers la hutte, arrive le petit train de la baie de somme qui fait le tour des différents parkings de chasseurs, le soir puis le matin, empli à craquer de touristes venus voir les courageux chasseurs... David espère recevoir quelques cacahuètes, mais rien ... dommage on serait pas venus pour rien ...
Nous voilà donc en route pour le néant. David scrute l'horizon scrupuleusement à la recherche d'un éventuel tadorne ou cormoran qu'il pourrait confondre avec un canard ou une oie, mais rien... de son côté, Leo le fils de David surveille avec attention le troupeau de moutons broutant un peu plus loin. Il m'avoue avoir hâte d'être à demain matin parceque le berger a pour habitude de ramener les brebis à proximité de la hutte, attirant ainsi les vols d'étourneaux à portée de fusil...
Une fois sur place david et Leo placent des canards sur la mare. Une sarcelle ici. Une cane de oigne par là. Une demi - cri à berge... Ils y croient dur comme fer . C'est presque touchant. Le chien Monique les regarde faire d'un air dubitatif ... à quoi bon se dit - elle! ?
La nuit tombe.
...
Le jour se lève. ..

Alors que david est en train de dépiquer , un petit mâle de sarcelle lui échappe . Nous le poussons sur la berge et nous courrons après afin de le récupérer. Nous aurons tout de même eu quelques émotions ...
De son côté Leo fulmine : le berger tarde à amener son troupeau et il est l'heure de partir... peu importe, lui et son père retournent à la "chasse " ce soir et demain soir, ce n'est donc que partie remise ...
De mon côté j'ai hâte de retrouver Jean pour la deuxième étape de mon périple afin d'étudier le spt au stade 2 ...
15-11-2017
analyse lue 495 fois
Vous avez cru que la leçon 20 était sortie? Et bien non! Ça fait 2 fois que je suis entrain de l'écrire et que ça plante. Du coup vous allez encore devoir patienter. Oui je sais la vie est injuste ...
05-10-2017
analyse lue 5355 fois
Leçon 19 : des témoins gênants.
Les canards ont disparu. La saison passée ils étaient partout, cette année ils sont nulle part. Bien sûr tout le monde est très inquiet et du coup tout le monde cherche des explications. Et parmi les gens très inquiets qui cherchent des explications, il en est un, un certain olivier treca, qui a probablement tout compris...
En effet, suite au questionnement d'un chasseur quant à la baisse flagrante des effectifs de canards, Olivier avançait l'idée que peut-être les canards avaient décidé de ne pas employer les voies de migrations habituelles parcequ'ils en avaient assez de se faire tuer, en expliquant que si lui se faisait braquer par des brigands sur une autoroute, il ne reprendrait probablement plus jamais cette autoroute mais préférerait emprunter des petites route de campagne, moins rapides mais plus sûres . On ne peut que crier au génie face à face à autant de clairvoyance. C'est brillant. Bravo.
Maintenant que nous avons l'explication, charge à nous de trouver la parade.
Je suis probablement moins futé qu'olivier mais je vais quand même me permettre de vous donner mon avis sur la question. Pour moi c'est assez simple : il ne faut laisser aucun témoins qui seraient susceptibles de raconter à leurs congénères qu'à tel ou tel endroit c'est dangereux. En clair, il faut tirer à coup sûr. Pas de rescapés, pas de traces. Un canard tiré est un canard tué. Plus de place à l'amateurisme. Il s'en pose 15? On étale tout le monde... fini les histoires de " je tire que les mâles en couleur" ou autre mièvreries. C'est d'autant plus con que c'est souvent les gonzesses qui jactent le plus et il y a fort à parier que si vous degommez son jules sur votre mare de gabion, elle aille raconter ça à ses copines à la prochaine réunion tuperware ou à son cours de zumba. Donc on allume tout ce qui bouge. Pas de quartier. C'est le seul moyen de se prévaloir du risque de fuite quant au positionnement de votre installation de chasse.

Point prévision de migration :
C'est un peu hors sujet mais je voulais donner mon avis sur un éventuel mouvement dans les prochains jours. Je vous confirme que ça va bouger. Par contre du coup tout va se passer dans des coins ou il ne se passe rien d'habitude. Grâce au théorème d'olivier, les trous à rats vont subitement devenir des trous à canards. Vous chassez en baie de canche? Jackpot ! Vous chassez à Fontaine sur somme ? Bingo! Vous chassez au pont de brotonne ? Alléluia ! Vous chassez à écouché dans l'orne ? Ah non désolé là personne ne peut rien pour vous ...
30-08-2017
analyse lue 3936 fois
Bonjour! Bon ça y est c'est ouvert partout depuis une semaine et tout le monde tire déjà la gueule parcequ'il y a rien. Vous vous attendiez à quoi sérieusement ? C'est quand la dernière fois qu'on a eu un bon début de saison quand la saison précédente avait été très bonne? Cherchez pas dans vos cahiers, c'est jamais arrivé... je vais attendre 15 jours avant de vous démoraliser définitivement, mais n'ayez pas trop d'espoir quand même. Cette année pour tirer son épingle du jeu il va falloir être rusé. Et ca c'est pas gagné! Ou alors employer des méthodes misent au point par un mec rusé...
Leçon 18: Le détournement de canards.
Je vais aujourd'hui vous parler d'une technique audacieuse et novatrice que je mets au point depuis maintenant 2 ans et dont les résultats sont plus que probants.
La concurrence étant de plus en plus rude dans mon marais et partout ailleurs, j'ai longtemps réfléchi afin de trouver une solution efficace et peu onéreuse me permettant de faire poser tous les canards sur ma mare et aucun sur les mares de mes plus proches voisins. Pour se faire j'ai décidé de garer ma voiture dans un champ, pile sur l'axe de passage des canards, et en tâtonnant un peu, en la déplaçant de quelques mètres à droite ou à gauche, en la tournant de telle ou telle manière pour que l'angle formé par ma voiture et l'axe d'arrivée du gibier selon les vents coïncide avec le carré de l'hypoténuse multiplié par la tangente moins 3,14, je suis parvenu à des résultats tout à fait incroyables. Croyez le ou non, j'ai multiplié les résultats de mon gabion par 3.
Pour aller plus loin dans l'expérience, cette année j'ai carrément créé un parking privé dans le champ du gabion .pour l'instant les résultats du début de saison sont excellents. Je vais donc probablement continuer mon expérience et je ne désespère pas de pouvoir un jour juguler la migration à ma guise en réalisant des cônes d'étranglement à l'aide de véhicules motorisés. Ma seule crainte étant que mes voisins (qui sont loin d'êtres idiots) découvrent le pot aux roses et tentent de me mettre des bâtons dans les jantes ...
Et maintenant quelques messages personnels :
Adieu p'tit David!
Courage ludovic.
François tu as un petit zizi.
Jean pierre tu as engendré un trou du cul.
Christian la prochaine fois que quelqu'un t'embête, dis le à ta maman !
22-07-2017
analyse lue 1772 fois
Bonjour! Je tenais tout d'abord à m'excuser auprès de mes milliers de lecteurs qui se faisaient un sang d'encre pour moi vu que je n'avais plus donné signe de vie depuis un bail. Il se trouve que j'ai considéré que l'atmosphère ambiante devenait un peu pesante, pour cause de pandémie extrêmement meurtrière, et que ça ne se prêtait pas trop à la franche rigolade. Mais maintenant que la grippe aviaire n'est plus qu'un lointain souvenir, je vais pouvoir reprendre mon activité et continuer à vous faire part de ma clairvoyance quant aux mouvements migratoires, mais aussi et surtout sur tout un autre tas de trucs . Ne me remerciez pas ça me fait plaisir!

Leçon 17: le physique pour réussir.
C'est vieux comme le monde. Depuis la nuit des temps les personnes ayant un physique avantageux cherchent à tirer profit de leur apparence pour obtenir un travail, de l'argent, des faveurs ou que sais-je encore. Cependant il restait encore jusqu'à présent quelques milieux ou seul le mérite, la chance, la naissance ou l'argent pouvaient procurer des passes droits. Prenons au hasard le milieu de la chasse par exemple. Il y a encore quelques années pour obtenir une place dans un bon gabion il fallait être un peu reconnu, connaître la bonne personne, être le fils de, ou aligner les biffetons. Idem pour avoir une bonne place en battue. Mais aujourd'hui tout à changé. Avec le développement des réseaux sociaux, les cartes sont totalement redistribuées. Désormais pour se faire inviter partout à la chasse , nul besoin d'être méritant ou riche à millions, il suffit juste d'avoir des gros seins et de créer une page Facebook. Ensuite tout va très vite. On pose avec des animaux morts , on obtient des milliers de like, on est contacté par browning pour être ambassadeur, ils nous offrent un fusil, et alors on peut passer le permis de chasse...
Dans le milieu de la prévision de migration le phénomène est beaucoup plus ancien. Le premier cas recensé remonte deja à une bonne dizaine d'années lorsqu'un jeune premier au visage d'angelot détrônait de la rubrique météo de la sauvagine un Hervé Ligny déjà plutôt vilain à la base et qui en plus ne faisait absolument aucun effort pour se mettre en valeur en s'entêtant à porter un vieux ciré jaune fort peut seyant. Enfin quand meme, franchement c'était pas joli joli ...
De mon côté, étant moi même doté d'un physique impeccable (qui me prédestinait à une grande carrière dans le monde de la télélevision) j'aurais évidemment pu chercher à en profiter pour percer plus rapidement . Mais je n'en ai rien fait. Il y a bien eu des périodes difficiles. J'ai failli craquer bien des fois. Combien de fois ai-refusé de fournir des photos de moi au webmaster de ce site pour qu'il les diffuse dans la rubrique "vous faire rêver " afin de booster le trafic sur le site ? Je n'ai jamais pu m'y résoudre ! Et pourtant aujourd'hui je suis là ! Et cette place je l'ai méritée. Bref je suis un exemple pour tout le monde.

Bon sinon pour ce qui est de la migration là il est un peu tard on verra ça un autre jour ...
23-11-2016
analyse lue 6423 fois
Leçon 16: la grippe aviaire.
La grippe aviaire est une maladie très très grave et très très contagieuse qui en 12 ans d'existence a causé la mort de... zéro personnes en France ! Lors du premier épisode en 2015, on craignait une mutation du virus, et on ne savait pas trop à quoi s'en tenir ce qui justifiait une prise de mesures rapides et peut être démesurées. Nos dirigeants de la fnc et de l'ancge avaient forcément été un peu pris au dépourvu et il avait fallu que les associations locales s'investissent pour faire évoluer les choses quelques mois après.
Aujourd'hui, avec l'expérience et le recul que l'on a, on aurait pu s'attendre à ce que nos représentants aient un peu préparé une ligne de défense solide, et qu'ils aient un minimum travaillé sur le dossier afin de faire en sorte qu'en cas de réapparition du virus, tous les chasseurs puissent continuer à piquer leurs appelants si le risque restait minime sur le territoire . Et bien que dalle.
Je suis bien content pour les gens qui possèdent des parcs sur leurs lieux de chasse, mais il faut quand même dire que si sur un plan éthique, l'utilisation de parges devrait à mon sens être proscrite depuis bien longtemps, sur un plan sanitaire ça ne fait aucun doute. Les seuls canards potentiellement en contact avec des migrateurs hypothétiquement porteurs de la grippe aviaire c'est évidemment ceux présents sur les installations de chasse. Mais bravo à l'ancge qui se réjouit d'avoir pu faire en sorte que les chasseurs puissent les utiliser malgré tout. Quel tour de force!
Pour ce qui est du choix des zones à risque ça ressemble à une vaste plaisanterie. Il semblerait que les canards porteurs du virus ne puissent en aucun cas migrer dans le calvados. Est ce que ça a un rapport avec le fait que ce soit le département du président de l'ancge ? Y'a des chances.
Quoi qu'il en soit, face à l'incompétence générale de nos représentants et compte tenu du ridicule des mesures mises en place par les pouvoirs publics, le mieux qu'on ai à faire, c'est de prendre nos canards et d'aller à la chasse. Ce que je vais faire dès ce soir.
Et maintenant quelques attaques personnelles :
Tes appelants ils sont moisis...
Franchement ton imitation de la poule lors des molieres c'était grotesque.
Ton prénom est ridicule : Jean!? Pourquoi pas mini jupe ou pantacourt tant qu'on y est?
18-11-2016
analyse lue 1014 fois
Leçon 15 : des canards sans honneur.
J'ai pu lire sur les réseaux sociaux que les chasseurs soupçonnaient les écologistes d'être à l'origine de la grippe aviaire. C'est une position intéressante et certainement fondée sur des bases très solides que je ne vais pourtant avoir aucun mal à faire voler en éclats d'un petit revers de main.
Depuis la nuit des temps les canards servent de nourriture aux hommes. Nos ancêtres mangeaient des canards qui étaient eux même les ancêtres de canards qui naguère avaient été mangés par les ancêtres de ceux qui étaient entrain de les manger, et le tout sans que personne ne s'en plaigne. Ça aurait pu continuer comme ça encore longtemps. ça aurait dû continuer comme ça encore longtemps !
Mais voilà, les choses changent... ce qui jadis semblait aquis risque bien de n'être plus qu'un lointain souvenir dans un avenir proche. Le comportement des canards a changé. Comme bien d'autres espèces les anatidés ont évolué.
Pas plus tard qu'il y a deux semaines j'ai pu constater par moi même des signes inquiétants de ce changement radical : j'ai été réveillé par un de mes collègue pour tirer une pose d'une quinzaine de souchets. Jusque là rien d'anormal. Mais au moment de sortir les fusils pour les tuer afin de déguster leur chair savoureuse, il fallut se rendre à l'évidence : ils n'étaient plus là ! Les lâches !! Et c'est pas fini! Le matin venu, une fois sortis du gabion, nous étions bien décidés à laver l'affront fait par les souchets et tuer quelques canards au vol pour parfaire notre tableau somme toute déjà conséquent : et bien que nenni ! Alors que nous les sifflions afin de les faire venir au dessus de notre mare, messieurs les canards préféraient rester hors de portée et voleter bêtement dans le ciel en faisant comme si ils n'étaient pas nés pour mourir sous le feu des chasseurs. c'est indigne.
Dès lors comment ne pas soupçonner les canards eux même d'être à l'origine de l'épidémie de grippe aviaire ? Comment ne pas imaginer qu'il s'agit là d'un odieux stratagème visant à se soustraire à une mort certaine mais non moins méritée ? Et comment ne pas incriminer une nouvelle fois François Hollande qui n'a vraisemblablement rien fait pour empêcher cela alors qu'il avait probablement été informé de la situation par les RG vu qu'ils espionnent les chasseurs en permanence (j'ai aussi appris ça sur les réseaux sociaux...). Comment ?
Pour finir, en remplacement de mes traditionnels conseils voici quelques attaques personnelles :
T'es moche.
Ton chien est nul.
Ton fils est con.
Voilà. J'espère sincèrement avoir réussi à vexer quelqu'un.
18-10-2016
analyse lue 4569 fois
Attention! Le texte qui va suivre comporte un soupçon de second degré et une légère pointe de ce qui pourrait s'apparenter à de l'humour, et il ne s'agit en aucun cas d'un règlement de compte. Ça me semblait assez évident mais il semblerait que je me sois trompé. Je vais réfléchir à ponctuer mes prochaines interventions par des "lol" et des "mdr", et pourquoi pas insérer quelques blagues à la jean marie bigard entre chaque paragraphe ...
Leçon 14: idées de reconversion, pistes de diversification mise en relation et variations sur le thème .
Le gabion c'est pas fait pour tout le monde. Certains s'en rendent compte rapidement et choisissent un autre hobby, d'autres s'entêtent bêtement et deviennent la risée des voisins. Pourtant il existe plein de petites astuces pour pouvoir continuer à chasser sans se ridiculiser. Au delà du choix de la hutte, des appelants ou des armes et munitions qui sont autant de facteurs potentiellement aggravants , il y a aussi et surtout le choix de ses collègues de chasse. Et c'est là que les choses se complexifient. Force est de constater que malheureusement les loosers ne sont pas toujours très lucides sur leur condition et qu'ils préfèrent se voir comme des éternels malchanceux plutôt que comme des quiches, et si vous avez le malheur d'en intégrer un à votre équipe, c'est la catastrophe assurée.
Je voudrais aujourd'hui saluer l'initiative d'un ami qui s'est rendu compte de lui même que tuer des canards ne semblait pas fait pour lui, et a donc décidé de se spécialiser dans le ménage du gabion. Ce jeune homme dont je tairais le nom a compris que si il voulait laisser une trace dans l'histoire de la chasse au gibier d'eau, devait mettre son ego de côté , et mettre son savoir faire (le ménage, en l'occurence ) au service des autres usagers de l'installation. Il espère, une fois que la mort l'aura emporté, qu'on se souviendra de lui comme d'un piètre chasseur, certes, mais qui laissait un gabion impeccable derrière lui. Alors moi je dis bravo!
Un bel exemple, mais beaucoup trop rare à mon goût . Il va de soi que c'est pas facile à accepter mais au fond de vous vous devez bien vous rendre compte que vous êtes nuls pour la chasse! Vous vous êtes reconnu avouez? Piquer des appelants, tirer au vol, à la pose, c'est vraiment pas votre truc mais malgré tous vous voudriez continuer à aller à la chasse? Vous avez bien un talent quelconque qui pourrait vous rendre utile à une équipe ? Vous faites bien la cuisine ? Vous aimez bien traîner des chariots ? Vous êtes un appeau vivant? N'ayez plus peur. N'ayez plus honte. Acceptez votre différence !!
Mon conseil: vous avez reconnu un ami à vous ? N'hésitez pas à donner son nom et sa spécialité. C'est pour son bien !

© WindMig 2017