Ces 3 dernières minutes, 30 personnes sur WindMig dont 2 inscrits.
Record 2015-2016: 275 connectés le 20-01-2016 à 12h57

Bienvenue sur WindMig !

Si vous êtes passionnés par la chasse et l'observation du gibier qui migre dans votre région, vous êtes au bon endroit. WindMig est le site web qui vous permet de suivre la migration des oiseaux en Europe de façon aussi simple que détaillée.

Si vous souhaitez juste consulter le site, choisissez le gibier qui vous intéresse et promenez-vous dans le calendrier pour observer les différents mouvements.

Zoomez et déplacez-vous sur les cartes: un tableau d'observations se met à jour automatiquement. Faites glisser votre souris sur le tableau pour visualiser les observations sur la carte. La couleur des marqueurs change avec l'intensité du mouvement observé. Survolez la carte avec votre souris pour avoir plus d'informations.

Vous voulez contribuer à WindMig et ajouter vos propres observations ? Créez un compte en quelques clics, choisissez sur la carte les lieux où vous réalisez vos observations et signalez les oiseaux que vous voyez.

WindMig vous permet aussi de consulter une météo très détaillée pour toutes les zones européennes de votre choix. C'est vous qui choisissez les points que vous souhaitez suivre.

Vous pouvez aussi créer des alertes pour ces points selon les critères de votre choix : sens et force du vent, température, etc. Vous recevez un mail quotidien quand vos critères sont vérifiés.

Un forum est à votre disposition pour échanger sur la chasse, la migration et la météo.

Bonnes observations et bonne météo !

Si vous avez le moindre souci avec WindMig, n'hésitez pas à envoyer un mail au webmaster du site à l'adresse suivante: detoldim@gmail.com.

Inscrivez-vous sur WindMig pour personnaliser votre météo, créer des alertes météo, ajouter des observations et échanger avec les autres utilisateurs : cliquez ici
Pour créer une icone WindMig sur votre smartphone comme pour une application, cliquez ici

Analyses météo et migration de doudou

Vous souhaitez publier sur ce site vos propres analyses sur la météo et la migration ? Prenez contact avec le webmaster detoldim@gmail.com.

11-11-2020

Leçon n°28: Un homme providentiel?

Octobre 2019. La saison a démarré depuis 2 mois, et l'année s'annonce tout à fait médiocre. Le moral des troupes est au plus bas. Le sauvaginier est désespéré. On a eu du vent d'Est tout le printemps, et depuis l'ouverture plus rien. Le chasseur de bécasse attend patiemment son heure. Le chasseur de pigeon se morfond dans sa palombière en scrutant vainement l'horizon. Le chasseur de limicole a rangé son fusil. Le chasseur de grive passe ses nuits dehors, l'oreille tendue, et désespère d'enfin entendre un "tsik" caractéristique. Même le chasseur de macbrun broie du noir habilement dissimulé derrière une pile de pneu au pied du silo de maïs...
Et alors que la Toussaint approche, et que tout le monde allait sombrer dans la dépression, quand personne ne l'attendait plus, un homme va renaître de ses cendres et illuminer de son aura le ciel des chasseurs de migrateurs...

Le petit Olivier avait tout pour réussir. Un physique avenant. Une élocution irréprochable. Une présence devant la caméra. Un sacré coup de crayon. Il aurait pu être acteur, présentateur télé, diseur de bonne aventure, artiste de rue. Il aurait même pu remplacer avantageusement Tania Young à la météo. Mais Olivier était beaucoup trop ambitieux pour toutes ces basses besognes. Son rêve à lui, c'était de devenir prévisionniste migration. Rien que ça. Il allait mettre tous ses talents au service des chasseurs de migrateurs, et allait décider de se surnommer, sobrement et humblement, le chasseur de migrateur.
Après des vidéos de teasing digne des plus grands cinéastes, Olivier, désormais devenu « le chasseur de migrateur » lance son propre site. Et c’est tout de suite un franc succès. Les chasseurs sont aux anges. Les annonceurs se l’arrachent. Cochonou veut son encart sur le site. Justin Bridoux également…
Malheureusement, après quelques prévisions un peu trop optimistes, la gronde des chasseurs commencent à monter. Olivier, fragile psychologiquement, craque. Il trouve que les gens sont méchants avec lui, et décide de tout plaquer du jour au lendemain. Chez cochonou c’est la stupéfaction…
Après quelques jours de grosse déprime, Olivier décide de se ressaisir, et suivant les conseils de son ami michel, il part en Amérique du Sud pour devenir chamane. Au début c’est difficile, mais à force d’entrainement, Il fusionne avec les éléments, et ne tarde pas à les maitriser totalement. Un jour, alors qu’il entre en transe, il crée un ouragan. Il veut l’appeler olivier, mais c’est l’année des D, et les autorités décident de l’appeler Dorian. Vexé, olivier pète un coup et fout le feu à l’amazonie. Il est alors banni de sa tribu, et forcé à revenir en France…

Olivier est devenu un homme nouveau. Pas rancunier pour un sou, et voyant ces amis malheureux de ne pas tuer de canards, il décide de prendre les choses en main. Il rafraichit son site en se libérant de toutes les contraintes économiques pour en faire une version un peu cheap, mais plus en adéquation avec sa nouvelle vision de la vie. Il crée un Paris / Moscou en quelque jours, et le cale au moment de la toussaint. Il fabrique des nuits à cinq étoiles pendant quelques jours, et devient l’homme providentiel. Les chasseurs , un peu naïfs, pensent que les oiseaux migrateurs, ont décidé de migrer pour saluer le retour aux affaires de leur Dieu…
Et puis le 23 novembre, tout bascule à nouveau. Olivier annonce une nuit à 3 étoiles. Le petit Kévin62 part confiant à la hutte. Mais le matin c’est la désillusion. Il n’a tué que 2 siffleurs. Il est vachement remonté. En plus le vent était censé tenir toute la nuit et il s’est cassé la gueule à 5h, et comme kévin a eu la flemme de sortir enlever du chant, c’est le voisin de gauche qui a tout ramassé le matin. Du coup le Kévin il se démonte pas, et il s’en va assaisonner le pauvre olivier sur le Forum : Le COVID 19 est né …

analyse lue 2961 fois
Les analyses de doudou vous donnent des boutons ? Faites-les disparaître pour 6 mois en cliquant ici:

Mardi 24/11/2020 à 06H

Dire quelque chose à propos de cette analyse:


Pour commenter cette analyse, créez un compte sur WindMig et/ou connectez-vous.
11-09-2020
analyse lue 1787 fois
Bonjour ! Ça y est c'est bientôt l'ouverture. L'ouverture à la terre ! Et cette année pour me différencier de la masse, j'ai fait le choix de vous parler de gibier sédentaire. Certains vont me dire que c'est ridicule, que le site windmig n'a pas pour vocation de parler de battue au renard galeux et de chasse au poulet fermier , mais la grande majorité sera ravie de connaître les dates de lâcher de perdrix ejointées sur la 51, et les itinéraires préférentiels des sacs à grain les jours d'ouverture. Bien sûr je devrais plutôt créer mon propre site, ou mieux, une chaîne YouTube, mais mon contrat d'exclusivité signé avec Michael m'en empêche ...
Non parceque faut être honnête , le boulot de previsionniste migration, c'est hyper pointu, hyper sérieux, et extrêmement prenant. Et pis y'a quand même du cador sur le marché. Nous avons enregistré le retour de mon ami olivier, le chasseur de migrateurs en personne, le retour également d'alexis S, et l'irruption dans le milieu de la prévision de migration de gabion unlimited, les chevaliers blancs de la chasse au gibier d’eau... vraiment on est gâté ! Là avec ça plus aucun canard ne pourra quitter une zone de nidification ou une réserve sans que toute la communauté des chasseurs n'en soit informée. La NSA à côté de GU c'est des guignols. Si un colvert bouge une oreille dans un fossé du marais de carentan, les disciples de JBB l'en informent dans la seconde. Ça ne rigole pas ...
Ouais enfin après réflexion, faudrait peut être quand même que je reprenne mon activité de donneur de leçons...

12-10-2019
analyse lue 6308 fois
Bonjour ! Je pensais vous faire l'éloge funèbre de notre webmaster chéri en guise de leçon 28, mais n'ayant toujours pas eu la confirmation de sa mort, j'ai décidé de vous faire un peu de prévision de migration. Enfin on ne m'enlèvera pas de l'idée que c'est dommage parceque ça aurait été très émouvant ...

Alors alors. Après un bon gros début de saison de merde, on pourrait s'attendre à ce que la lune d octobre nous apporte quelques canards. Malheureusement j'ai peur qu'une fois de plus nos attentes ne soient pas remplies ... ce soir c'est pas pourri, donc pas impossible qu'il s'en ballade deux ou trois m'enfin ça va pas être la polloche ... demain c'est merdique à souhait, lundi la carte est jolie mais vu qu'il va tomber des hallebardes sur la mer entre la Hollande et la manche, ça va encore bloquer, et mardi plus ça va moins ça va. Et ensuite c'est pire. Donc ...

Donc vivement la leçon 28 qu on rigole un bon coup !

Je vous laisse je m en vais rejoindre benjamin au gabion chappey ...
02-09-2019
analyse lue 2719 fois
Leçon 27: Un destin brisé.

Le petit benjamin avait tout pour réussir. Il était jeune, beau, et il avait un gros cul comme beyoncé. Il aurait donc pu devenir chanteur...

Issu d'une grande lignée d'agriculteurs, il aurait également pu faire le choix d'opter pour le travail le plus noble qui soit : cultiver la terre pour nourrir le petit peuple. Mais il n'en fit rien. Pourtant dès son plus jeune âge il aimait traîner ses guêtres dans les prés et marais avoisinant l'exploitation familiale. Une chose en amenant une autre, il ne tarda pas à montrer un intérêt grandissant pour la chasse, pratiquée par tous les membres mâles de la famille depuis plusieurs génération. Et même si il ne rechignait pas à galoper après les lièvres et autres faisans présents en nombre sur le domaine familial, sa préférence devint rapidement la chasse au gibier d'eau, et plus précisément la chasse au gabion. Par chance son grand père en possédait un ...

Contrairement à d'autres petits chasseurs de bas étage, le petit benjamin fut directement propulsé dans le grand bain de la chasse au gibier d'eau dans l'une des installations les plus prisées du département. Juste derrière la mythique baie des veys, au beau milieu d'une parcelle d'une quinzaine d'hectares, trônait le gabion Chappey, le gabion du papy de benjamin... Grâce aux précieux conseils de son gourou (dont je préfère taire le nom), il se forgea vite une petite réputation dans le milieu, et se voisins tremblaient presque quand ils le voyaient arriver. Tout allait pour le mieux dans le meilleur de monde pour le petit Benjamin. Rien ni personne n'aurait pu deviner le destin tragique qui allait être le sien quelques années plus tard. Car un jour, tout a basculé...

Entre deux nuits de gabion, le petit Benjamin suivait des études somme toute brillantes, et il vivait une petite amourette presque idyllique avec une dénommée Marion. Après l'obtention de son bac, Benjamin, dont le duvet commençait à s'épaissir, fit le choix de s'inscrire en école d'infirmière. Il allait être entouré de centaines de petites infirmières, toutes nues sous leurs blouses comme chacun sait, pendant quelques années . Allait-il quitter Marion pour s'acoquiner avec le fantasme sexuel de tout un chacun? que neni! Benjamin était un homme de principe. Il ne le savait pas encore, mais c'est ce qui allait causer sa perte ...
De son côté, Marion était très studieuse, et avait fait le choix de devenir institutrice. le plus beau métier du monde à ce qu'il paraît . Elle travaillait d'arrache pied pour obtenir son concours dès la première année... et elle y parvint... mais , il y a un mais...

Marion et Benjamin n'étaient pas mariés, ils n'avaient pas d'enfants. Rien de grave me direz vous... Mais associé au fait que Marion avait obtenu son concours la première année, elle avait obtenu de moins bonnes notes que la plupart des participants, et elle avait donc très peu de points et était donc condamnée (le mot est faible) à ne pas obtenir les postes préférentiels . Donc pas dans la Manche, pas dans le Calvados, mais dans l'Orne...
Benjamin et Marion habitent aujourd'hui à Vire où ils sont suivis par un psychologue dépressif.
Courage...
19-08-2019
analyse lue 872 fois
Ça y est c'est bientôt l'ouverture et je suis tout excité! Après plus de 15 ans passés à me faire chier à tenter de tuer 3 malheureux sacs à grain dans la manche le matin de l'ouverture, de nouveaux horizons s'ouvrent enfin à moi. En effet grâce à Willy, notre bon président, j'ai pu cette année, malgré mes petits moyens, m'offrir le permis national et donc, le permis de rêver ...
Du coup dès demain, je compte prendre la route du paradis du gibier d'eau, saigneville (plus connu sous le nom de bleedingtown ) dans la somme, pour vivre une ouverture féerique. Et j'espère ne pas m'arrêter là. Je réfléchis à prendre une année sabbatique afin de sillonner les marais de France ...
Aussi je vous demande de faire preuve de bon coeur et de ne pas hésiter à m'inviter à passer une nuit dans votre marais. Je m'engage ensuite à faire un récit détaillé et très valorisant de votre coin et de vous même (comme j'ai déjà pu le faire auparavant pour mes anciens amis david Jean et florent... ).
Après si obs 14 du 61 ne m'invite pas à passer une nuit à écouché je n'en tomberai pas malade, qu'il ne s'inquiète pas ...
Par contre je rêve secrètement du pont de brotonne presque toutes les nuits... et du marais du Ham,où, selon la légende, a été inventé le brouillard ... et la vallée de la scroupe sur les lignes intérieures dans le beau département de la Morne ...
Rien que d'imaginer toutes les invitations que je vais recevoir j'en ai déjà les larmes aux yeux ...
12-11-2018
analyse lue 6867 fois
Leçon 26 : le graal ?

Tout chasseur de gibier d'eau qui se respecte rêve de tuer une oie. Tout chasseur de gibier d'eau qui se respecte rêve également de passer une nuit en baie de somme. Or on sait depuis la leçon 20 qu'il faut éviter coûte que coûte d'y foutre les pieds . Qu'en est il des oies ?
Si le prix du volatile le plus bête a été décerné à la bécasse, que tu peux lever 172 fois avant de la tuer, pour peu que tu ais un chien merdique ou que tu tires comme un manche, l'oie a largement sa place sur le podium. Non parceque je voudrais pas dire mais bon si il se pose 8 siffleurs sur ta mare et que tu en tues que 4, y'a quand même peu de chance pour que tu fasses les 4 autres 1 par 1 un peu plus tard dans la nuit. Alors que les oies, à moins que les survivantes préfèrent aller se faire tuer chez le voisin pour que tout le monde soit content, t'es quasiment sûr de les revoir un peu plus tard ... et puis de toute façon y a qu'à voir les secteurs où il s'en tue le plus : le nord et le sud ouest. Ça donne un indice sur le niveau intellectuel des bestioles... bon et puis quand tu chasses le canard , t'es obligé d'avoir des couples de toutes les espèces, des chanteuses par centaines, des formes hd, alors que pour chasser l'oie il te suffit d'un gros jar de Toulouse et pouf tu peux faire poser des paquets. Ou pire juste t'achètes un vieux morceau de grillage, avec un pote tu les encercles et ça marche à tous les coups ! J'ai vu une vidéo ou ils faisaient comme ça aux pays bas ... bon après ça a pas grand intérêt parceque gustativement parlant, tu bouffes une oie ou une sandale c'est kif kif. Sauf que la sandale t'as pas besoin de te faire chier à la plumer pendant trois quarts d'heure. Tu la sors de la boîte et hop c'est parti !
Bon après je veux bien entendre l'argument que les oies elles sont sympa, des fois elles vont se faire tuer dans des secteurs où plus un canard ne s'est aventuré depuis 30 ans, comme la vallée de la somme, ou pire encore , l'orne! Si si ! D'ailleurs là bas dans l'orne on dit un oie. Et il n'est pas question de rieuse de cendrée ou que sais-je . Un oie c'est un oie. Tu peux la revendre 100 francs au marché ou l'échanger contre un sac de topinambours ...
Donc voilà. Tout le monde en fait tout un fromage, mais au final une oie ça vaut à peine la cartouche. D'ailleurs ça fait 7 ans que j'ai pas tiré sur une de ces saloperies et je ne m'en porte que mieux. J'ai même un pote un peu blasé, qui, pour rendre sa chasse un peu plus délicate , a transformé son appeau à oie en sarbacane . Pour l'instant les résultats laissent à désirer mais avec un peu de pratique ça peut payer !
Non et pis de toute façon un vrai graal ne se conquiert qu'après avoir vaincu un lapin tueur ...

Bon sinon je voudrais avoir une petite pensée pour les chasseurs qui ne vont pas pouvoir aller à la chasse samedi prochain alors que les conditions s'annoncent plutôt excellentes, car ils seront bloqués par des doux révolutionnaires ... pas de bol ... ça en fera plus pour les gars du dimanche ...

02-11-2018
analyse lue 1717 fois
Leçon 25: merci qui ?

Le chômage me guette. Même si ces derniers temps l'horizon s'est quelque peu éclairci dans le milieu de la prévision de migration m'offrant de belles perspectives d'avenir, c'est avec stupeur et tremblements que j'ai accueilli une nouvelle terrible ce matin : je ne suis désormais plus le seul donneur de leçons dans le milieu de la chasse. En effet, alors qu'on était sans nouvelles depuis quelques temps, le chasseur de migrateurs a récemment refait surface et il tente une nouvelle fois de me faire obstacle en proposant des vidéos éducatives sur YouTube ! J'ai l'impression qu'il m'en veut ! Je suis effondré. Qu'ai je bien pu faire pour mériter cela ?
Et puis face à la qualité des sujets abordés, la diction impeccable d'olivier et la pertinence du choix des interlocuteurs , j'ai peur de ne pas pouvoir résister longtemps.
Non parceque franchement les anecdotes de Michel sont vraiment intéressantes. Et puis le mec s'y connaît ! On apprend des trucs tout à fait surprenants . Par exemple qu'il ne faut pas mettre trop de chant quand y'a pas de vent et que c'est la pleine lune... ah et puis j'ai hâte d'aller essayer la technique de double attache en triangle et la pique à l'aide d'un bâton ! Efficacité garantie par Michel... qui n'a pas foutu les pieds à la hutte depuis 30 ans... dont la carrière de sauvaginier s'est achevée une nuit alors qu'il rentrait chez lui précipitamment fuyant la tempête qui faisait rage en baie... pour retrouver sa femme dans les bras d'un autre ... le sujet de la 5 ème vidéo sera peut être "qui va à la chasse..." !?

Bon j'avoue je suis peut être un peu entrain de me moquer. Cela dit les vidéos d'olivier pourraient peut-être servir à des chasseurs de l'orne. Là bas c'est encore l'après guerre. Les mecs sont comme des fous quand ils dégottent une amassoire ou une mitraillette. Encore faudrait il qu'ils aient internet...

Enfin quoi qu'il en soit ces petites vidéos ont égayé ma journée. Alors rien que pour ça j'ai envie de dire merci Olivier et Michel !
15-09-2018
analyse lue 5336 fois
Leçon 24: Le premier écologiste de France.

Une nouvelle fois nos représentants ont fait très fort! En effet personne n'a dû passer à côté de la nouvelle campagne de la fnc pour la promotion des chasseurs ... et le pire c'est qu'ils ont l'air d'être fiers d'eux ! Si seulement le but avait été de provoquer un peu les partisans de Nicolas hulot suite à sa démission, le timing aurait été parfait, et l'idée rigolote, mais malheureusement les gars sont très sérieux.
Alors bien sûr si l'idée c'est de dire qu'il ne suffit pas de glisser une enveloppe eelv dans l'urne tous les 5 ans ou être abonné à national geographic pour s'autoproclamer écologiste, et que certains chasseurs sont peut être plus actifs sur le terrain que certains "écolos" qui n'ont jamais foutu les pieds à la campagne, on est d'accord. Mais aller expliquer au monde que, par exemple, les chasseurs sauvent des vies en tuant des ragondins, ou préservent l'habitat de la barge à des fins purement écologique ça s'appelle prendre les gens pour des jambons ...
Mais alors qui est responsable de cette communication désastreuse ? Serait - ce Willy ? Ou plutôt flipper, le directeur de la communication de la fnc ? (Peu de gens sont au courant, mais la première mesure forte de Willy notre bon président, grand fan du bureau des légendes, a été de donner des noms de codes aux différents membres de la fnc. À la dgse, c'est des insultes du capitaine haddock, pour la fnc il a choisi des noms de cétacés célèbres ...) Sauf que si ça se trouve c'est pas de la faute de flipper parceque ce coup là il était parti à une battue à Fontainebleau, et qu'après il était allé faire une levée d'étang en Sologne, et que du coup il avait dit à Moby Dick, la stagiaire, de faire le boulot à sa place...
Bon après c'est peut être moi qui suis mal renseigné, mais je vois pas en quoi creuser des mares de plusieurs hectares, les assécher au printemps pour les re-remplir en été quitte à assécher des fossés ou des petits cours d'eau, lâcher du gibier d'élevage et l'abattre quelques heures plus tard, croiser des sangliers avec des cochons d'élevage afin qu'ils reproduisent plus, ou les enfermer dans des enclos et les agrainer pour pas se déplacer bêtement pour rien, profiter qu'il neige pour tirer sur des bécassines ou des vanneaux affamés et amaigris et j'en passe et des meilleures feraient de nous des protecteurs de la nature et de l'environnement (définition d'un écologiste) ...
Alors bien sûr il y a quelques bonnes actions à mettre au crédit des chasseurs, mais l'altruisme n'étant que très rarement leur qualité première, ces actions sont très rarement désintéressées . Trop rarement en tout cas. Peut-être que ça changera un jour. En attendant faute d'être le premier écologiste de France, flipper peut toujours postuler à l'élection du mec le plus incompétent de France. Moi je vote pour lui.
02-08-2018
analyse lue 2447 fois
Ça y est c'est la reprise, et le petit monde de la prévision de migration est en émoi. Après l'arrêt soudain du chasseur de migrateur qui est parti faire fortune dans la revente de poudre de perlimpinpin à encartoucher, nous sommes sans nouvelles du héron depuis maintenant plusieurs mois. Il s'était mis en tête d'aller étudier sur place les fameuses vallées dont il nous a appris l'existence dernièrement pour affiner ses analyses post migratoires, et personne ne l'a revu . Inutile d'être alarmiste, il s'est peut être tout simplement perdu et ne retrouve pas son chemin faute de panneaux de signalisations généralement absents dans ces zones peu fréquentables (les gens les volent pour s'en servir de tables basses ou de bancs vu qu'y a pas un seul ikea à 500km à la ronde ...), et l'impossibilité de passer un appel ou même recharger son téléphone ...
Quand à amassoire, suite à sa prestation incroyable dans une vidéo de Marius, le chasseur préféré des 10 -12 ans, il a été débauché par la société de production de porno gay d'alexis S et vient de tourner un remake sous le pseudonyme Jean Bond Bayonne, un remake de l'homme au pistolet d'or intitulé l'homme à la saucisse d'or . Les dialogues sont assez sommaires (à chaque début de scène, amassoire enfourne doucement sa saucisse d'or dans son partenaire, s'arrête à mi chemin, et lui susurre à l'oreille : "y'en a un peu plus je vous le mets ?") mais la BO est vraiment chouette, surtout une reprise de mistral gagnant de Renaud . À m'asseoir sur un gland 5 minutes avec toi ... du grand art!
Et alexis S lui du coup travaille d'arrache pied à la suite de ce chef d'oeuvre. On a hâte !
Autant vous dire qu'au grand congrès annuel des previsionnistes migration il n'y avait pas foule ...
Bon sinon à part ça, préparez vous à une saison tout à fait exceptionnelle et à une ouverture sur le dpm avec probablement un peu de gibier compte tenu des conditions, mais beaucoup trop chaude pour rester planté dans un trou en wadders en plein cagnard à attendre un hypothétique courlis suicidaire ... Mais bonne ouverture quand même !
25-01-2018
analyse lue 2197 fois
Leçon 23 : l'image de la chasse

Les chasseurs sont malheureux. Personne ne les aime . Pourtant ils sont gentils les chasseurs... du moins aimeraient ils qu'on le pense ...
Pour le grand public, le chasseur est un individu violent, analphabète , sur armé et sous entraîné, toujours habillé en treillis et imbibé d'alcool , qui passe le plus clair de son temps à tuer des animaux pour pouvoir ensuite poser fièrement à côté de sa proie encore chaude et toute sanguinolente .
On peut dire que cette image n'est pas très reluisante. Pour autant la réputation des chasseurs est elle usurpée ?
Pour certains individus , je serais presque tenté de dire que la peinture est même un peu flatteuse...
Pourtant les associations de chasseurs communiquent bien volontiers sur le bien fondé de l'action des chasseurs, du fait qu'ils sont une "nécessité" pour l'écologie, que sans eux le monde ne serait qu'un vaste désert où pullulerait la vermine, et que leur savoir faire est ancestral car ils sont issus de grandes lignées de chasseurs . Le grand père de leurs grands pères chassaient le mamouth pour survivre il y a pas si longtemps de ça...
Une communication peut être un peu maladroite ...
C'est d'autant plus rageant que les chasseurs eux, aiment tout le monde. Ils font toujours preuve d'une grande ouverture d'esprit et sont toujours bienveillant à l'égard des autres utilisateurs de la nature, qu'ils soient écologistes, cueilleur de champignons, agriculteurs, promeneurs ...
Mais alors que peut on faire pour redorer le blason des chasseurs ? Rien !
Mettez face à face un gars qui aime le foot et un qui déteste le foot mais aime le rugby. Revenez quelques jours plus tard. Au pire ils se seront entre - tués, au mieux ils auront campé sur leurs positions. Y'en a pas un qui va finir par dire à l'autre "pardon tu avais raison, je me suis trompé, finalement le foot c'est vachement bien" ...
Et ben pour la chasse c'est pareil. Y'a ceux qui aiment, ceux qui aiment pas, et la très grande majorité qui n'en a strictement rien à foutre...
Le seul truc qu'on pourrait éventuellement faire c'est ternir l'image des catégories socioprofessionnelles qui jouissent d'une grande popularité, comme les sages femmes ou les pompiers par exemple.
Non parceque les pompiers en vérité à quoi ils servent ? Quand y'a le feu on les appelle pour l'éteindre, mais dans la plupart des cas, le temps qu'ils l'eteignent la maison a déjà brûlé et y'a plus rien à récupérer dedans. Et tout le reste du temps ils font de la muscu à la caserne pour être beau au défilé du 14 juillet et à celui de la gay pride. Et pis c'est pas les derniers pour venir te ponctionner 10 balles pour un pauvre calendrier ou y'a ni les horaires des marées ni une photo de fille à poil ...

© WindMig 2018